Statut Facebook : Cedric is : surtout, ne bougez plus…

Medias Sociaux
nouveau_facebook_beacon

Contexte 
Si je vous colle aujourd’hui le billet ci-dessous,  initialement publié le 09 novembre 2007, c’est en raison de la sortie des nouveaux profils facebook. Désormais, quand vous écoutez de la musique, ou regardez un film, ou cuisinez une recette, vous pouvez le partager avec vos contacts. La vidéo ci-dessous est explicite.

 

Pour mémoire, en 2007 Facebook avait lancé un programme publicitaire appelé Facebook Beacon. Le principe : quand vous êtes sur un site, vos amis sont tenus au courant. Où l’on retrouve le même principe qu’avec ces nouvelles « social apps ».

Certes, il y a une différence importante : dans beacon, le site envoyait sans que vous le sachiez un statut sur votre wall. Là, il semblerait que cela soit votre action qui déclenche le statut. Jusqu’au jour où un annonceur demandera à Facebook de lui laisser publier discrètement un p’tit statut, sans autre action de la part de l’internaute que, par exemple, s’être logué avec son compte FB sur le-dit site.

 

Le vieux billet – publié en 2007 donc, à propos de Facebook Beacon.

Depuis plusieurs jours je cogite aux modèles publicitaires présentés par Mark (comment, vous n’êtes pas « friend » avec Mark Zuckerberg, le fondateur de facebook ? Ouhouhou, les loosers…).
Sur les trois façons de générer du cash, l’une d’elle a retenu mon attention.

 

Il s’agit de Beacon. Beacon est une application développée par facebook qui traque certaines activités ce que vous réalisez sur votre ordinateur : les sites que vous visitez – en dehors de facebook – mais aussi les logiciels que vous utilisez. Jusque là, rien de grave : google et toutes les régies pubs font exactement la même chose.

Mais elle est à disposition des annonceurs qui n’ont qu’à placer un bout de code sur leur site ou application pour envoyer à tous mes friends l’info : « Cédric est (encore…) sur pornotube ».

Et surtout, facebook publie dans votre « newsfeed » toutes vos activités. La logique commerciale est fabuleuse : « puisque j’utilise ce service ou visite ce site, cela veut dire que je le recommande. » Sauf que cela (me) pose trois problèmes :

. mon newsfeed n’a pas à être pollué par des pubs plus ou moins déguisées en status ;

. ce que je fais sur ma machine n’a pas à être dévoilé à mes amis. Encore moins à mes « friends », surtout si comme beaucoup j’ajoute tout et n’importe qui sous prétexte d’avoir la plus grosse (enfin, le plus grand nombre) ;

. ce n’est pas parce que je vais sur un site que je le recommande, loin de là (facebook beacon : une erreur dans la chronologie de la recommandation).

A priori, quand vous arrivez sur un site ayant installé beacon, un petit pop-up vous demande si vous souhaitez envoyer vos infos à facebook. Je suis allé tester sur www.tripadvisor.com version US. Rien n’est apparu à l’écran. Mais en regardant dans la source, je suis tombé sur ce bout de code qui ressemble fortement à un tracker de 1px * 1px :

img height="1" width="1" border="0" src="/Beacon?src=Accipiter&from=Home&size=300X250&response=AD&rnd=991061856"

Facebook sait-il déjà que je suis sur tripadvisor ?

J’admets que c’est potentiellement extraordinaire, mais là, quand même, c’est pousser un peu trop loin l’intrusion non ? Qu’en pensez-vous ? Est-ce une réaction dépassée (= serais-je un vieux con qui n’a rien compris ?) ? Me suis-je complètement gourré ?

A lire :
. zdnet explique le fonctionnement du système
gigaom se pose des questions aussi
. un exemple de « beacon » grillé (elle est facile..)

 

Cedric

Journaliste web depuis un moment, consultant pour la Wan-IFRA, intervient dans les rédactions (Groupe Express Roularta, Le Figaro, Le Groupe Moniteur, Mondadori, Le Soir, Le Temps...) pour former les journalistes aux outils du web.Profil de Cédric Motte

1 Comment to Statut Facebook : Cedric is : surtout, ne bougez plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *