Reconnaissance faciale + Réalité augmentée + Réseaux sociaux : votre visage devient votre carte d’identité (et ça pue)

Questions

Jusqu’ici, les systèmes de reconnaissance faciale couplée à la vidéo surveillance étaient réservés aux institutions ou aux entreprises.

La solution NeoFace de Nec, par exemple, équipe le département de l’immigration de Hong Kong. En faisant correspondre le numéro de plaque minéralogique avec le visage du conducteur – correspondance établie au moment de la demande de passeport – la barrière à la frontière s’ouvre.

Second exemple : des sociétés comme Quividi proposent des solutions de ciblages des messages en fonction de la personne qui regarde le panneau publicitaire. L’idée, à terme :
T’es un ado avec plein de bouton => biactol
T’es une maman avec une poussette => Guigoz
Un couple qui se tient la main – sans alliance => pronuptia
Un p’tit vieux avec une canne => Aviva, pour une convention obsèque

Troisième et dernier exemple : après quelques recherches en ligne, vous trouverez des sociétés qui proposent un éventail de « solutions » de video-surveillance associée à la reconnaissance faciale pour les entreprises, collectivités, particuliers… Le tout dans une ambiance sympathique de surveillance cachée, où les caméras sont dissimulées dans des capteurs de fumée et autre réveil matin

Ces technologies restaient jusqu’ici utilisées par des personnes morales a priori… morales – merci de noter l’italique.

Mais ces avançées (merci de noter l’italique) arrivent petit à petit dans des univers plus intimes, où la surveillance prend une toute autre dimension. Le cheval de troie ? Le mobile.

Polar Rose
, société suédoise tout juste achetée par Apple, propose de rattacher divers profils (facebook, lastfm, twitter,…) à votre visage depuis votre téléphone mobile. La video de présentation ci-dessous permet de mieux comprendre de quoi il s’agit.

Très sympathique, dans le principe.
Mais outre la chute (colossale) de productivité dans les réunions, l’association Reconnaissance faciale + Réalité augmentée + Réseaux sociaux peut avoir des effets de bord tout à fait gênants.

Il faut pour cela la concordance des trois technologies.

1. Des photos sur lesquelles un visage est rattaché à un compte. C’est le cas chez facebook depuis longtemps, avec le tag sur les photos.

2. La reconnaissance faciale, actuellement en cours de développement chez facebook. Elle est en test depuis le début de l’été sur quelques comptes.

3. La mise en relation entre la reconnaissance faciale de facebook et la réalité augmentée.

Vous êtes sur une plage de Barcelone.
Une demoiselle vous plaît, vous aimeriez en savoir plus sur elle.
Vous avez installé l’application Facebook Faces RA (faudrait que je dépose le nom ^^) sur votre mobile, que vous pointez vers la demoiselle.
La reconnaissance faciale vous permet de trouver son profil.

C’est la version moderne du dragueur du dimanche…

Pour ne pas être emmerdé, il suffira de bien aller décocher l’option « J’apparais dans l’annuaire Faces RA »…

 

Vous n’y croyez pas ? Vous avez peur ? La France a peur ?

Et pourtant, cela existe déjà, et c’est bien pire qu’on ne le pense… Plusieurs applications existent dans l’Appstore, mais l’une des plus obscures semble être facelook.

Envie d’en savoir plus sur leur capacité à faire correspondre votre visage avec votre profil ? Impossible pour le quidam moyen : quand vous allez sur le site de facelook, aucun lien « FAQ » ou « About » ne fonctionnent…
De retour sur la page de téléchargement sur l’appstore, une phrase discrète apparait en cliquant sur le « more info ».

« Unlike other face recognition services, you don’t need to manually teach FaceLook. FaceLook learns by itself from facebook photos. »


Tout est dit…
Petit à petit, notre liberté de rester anonyme est diluée par les avançées technologiques. Je suis bien incapable de savoir si c’est positif ou négatif, mais là tout de suite, je trouve que ça pue… Pas vous ?

Cedric

Journaliste web depuis un moment, consultant pour la Wan-IFRA, intervient dans les rédactions (Groupe Express Roularta, Le Figaro, Le Groupe Moniteur, Mondadori, Le Soir, Le Temps...) pour former les journalistes aux outils du web.Profil de Cédric Motte

4 Comments to Reconnaissance faciale + Réalité augmentée + Réseaux sociaux : votre visage devient votre carte d’identité (et ça pue)

  1. Dekoitutemele

    bon article  heureusement  que des gens  font l’effort  de rapeller  a tous ces naifs que google ne sera pas toujours ton ami *
    notre generation  est sans  doute dejà grillé mais pensez a proteger vos enfants
    Nous avons tous droit a un echapattoire  et redevenir anonymous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *